Sommet de la Ligue arabe : coups gagnants pour Aziz

La force du président Aziz, c’est sa témérité. Son courage, diront ses admirateurs. Sa « folie » (des grandeurs), rétorqueront ses opposants. Qu’on l’aime ou pas, il faut reconnaître que l’homme tire un grand bénéfice de sa propension à agir. A ses collaborateurs, il dit : faites et puis on verra après ! J’étais de ceux qui pensaient qu’organiser un sommet de la Ligue arabe à Nouakchott était une folie. A plusieurs égards. Mes raisons ? Nouakchott n’est pas une ville au sens où l’entendent nos frères du Machrek et du Maghreb. Les premiers ont converti (enfoui) leurs pétrodollars en villes qui … Continue reading Sommet de la Ligue arabe : coups gagnants pour Aziz

Les leaders d’IRA sortent de prison : les dessous d’une libération

La Cour suprême a prononcé ce 17 mai le verdict tant attendu. Un verdict qui met fin à l’incarcération de Biram Ould Dah Ould Abeid et Brahim Ould Bilal Ramdan, respectivement président et vice-président de l’Initiative pour la Résurgence d’un mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA), organisation non reconnue. Cette libération met fin à un emprisonnement qui, sans être le premier dans la vie des leaders d’IRA, a été considéré par bon nombre d’observateurs comme éminemment politique. L’Ambassade des Etats-unis à Nouakchott a été la première à saluer cette libération et à réaffirmer son soutien à IRA. Le motif évoqué par les … Continue reading Les leaders d’IRA sortent de prison : les dessous d’une libération

Mauritanie : l’or qui appauvrit

La fièvre de l’or est en train de retomber. Lentement mais sûrement. Laissant dans son sillage des histoires qui font pleurer ou rire. Si la ruée de l’or a fait des heureux (je n’ose parler de riches), elle a aussi provoqué la ruine ou l’appauvrissement du plus grand nombre. C’étaient des histoires que j’entendais tous les jours sans les croire. Jusqu’au jour où j’apprends celle-ci de la bouche d’un homme venu de la « Mauritanie profonde », d’une région de l’Est, pour se lancer dans l’aventure de l’or. Il s’occupait paisiblement de son troupeau de vaches, attendant l’hivernage qui approche pour pousser … Continue reading Mauritanie : l’or qui appauvrit

La fièvre de l’or s’empare des mauritaniens

En Mauritanie, personne ne parle plus de cette fichue « bolletig¹ ». La visite que le président Aziz compte mener dans la wilaya du Hodh Chargui, d’où partent généralement tous les appels « historiques », n’intéresse plus personne. Le dialogue politique (inclusif ou exclusif) est devenu une banale discussion de salon. L’actu de l’heure, celle qui est dans toutes les bouches, qui crée une effervescence telle qu’on en a jamais vu en Mauritanie est celle de l’or que des citoyens ont ramené de la zone de Tasiat où opère, depuis 2010, la société canadienne Kinross. Reportage.   Ils entendaient parler de l’or sans croire … Continue reading La fièvre de l’or s’empare des mauritaniens

Remaniement partiel en Mauritanie : pour la première fois, les erreurs se payent cash

Un remaniement inattendu mais bienvenu. Avec cinq départs : Ould Meimou (Affaires étrangères), Ould Rayess (Affaires économiques), Ba Ousmane (Éducation nationale), Ould Zein (Habitat) et Ould Jelvoun (Santé). Les ministres débarqués ont ceci de commun : leurs départements plient sous les scandales À l’éducation nationale, la manifestation d’hier, sévèrement réprimée par les forces de l’ordre, a été la goutte qui a fait déborder le vase. Une équipe scolaire (école Nessiba 1) a raté le tournoi de football organisé par la chaîne de télévision qatari « Jim » parce qu’au ministère des fonctionnaires véreux ont cherché, semble-t-il, à soustraire 33000 dollars à cette … Continue reading Remaniement partiel en Mauritanie : pour la première fois, les erreurs se payent cash

Déclaration de politique générale : du réchauffé, pas plus

Le Premier ministre était – encore – en ce début d’année devant le parlement pour présenter sa DPG (Déclaration de politique générale). Un discours fleuve avec une ossature connue d’avance (la même que celle que son prédécesseur prononçait depuis 2009) avec des chiffres qui varient peu ou prou. Cette année, l’impression qui se dégage de cette DPG est que le gouvernement tourne en rond. Preuves. Le dialogue est un mot phare depuis la présidentielle de 2009. Dans chaque DPG, il revient en bonne place :  » sur un autre plan, le renforcement de notre système démocratique sera renforcé (…) par … Continue reading Déclaration de politique générale : du réchauffé, pas plus

Mauritanie : Réviser la Constitution, pourquoi pas ?

Le président mauritanien était devant la presse, quelques heures seulement après son retour d’une harassante tournée (10 jours) dans les régions orientales du pays. On s’attendait à ce que l’entretien, exclusivement réservé aux médias nationaux, traitent des dossiers brûlants de l’actualité. Bien, sûr, celui du dialogue, qui tarde à être enclenché, mais aussi la grève de la SNIM, deuxième employeur après l’Etat, qui entre dans son second mois, la lutte contre la gabegie, les plaintes et complaintes des populations visitées – même si les médias officiels n’ont souvent mis en avant que « l’enthousiasme »  populaire et l’importance des soutiens du Rais, … Continue reading Mauritanie : Réviser la Constitution, pourquoi pas ?

SNIM : Les dessous de la plus longue grève dans l’histoire de la société

Qu’est-ce qui se passe, réellement, à la Société nationale industrielle et minière (SNIM) ? Je n’évoque pas ici le fait factuel de la grève de milliers de travailleurs, repris en long et en large, par des dizaines de journalistes et de commentateurs, mais de ce que cache le jeu d’un pouvoir qui laisse pourrir une situation des plus dangereuse pour l’économie nationale. Car, ne l’oublions pas, la SNIM est détenue à 78% par l’Etat mauritanien. Elle verse, bon an mal an, 90 milliards d’ouguiyas (285 millions USD) au Trésor public, soit 25% du budget de l’Etat ! Elle a également … Continue reading SNIM : Les dessous de la plus longue grève dans l’histoire de la société

Prise d’otage à la prison centrale de Nouakchott : les salafistes dictent leur loi

Des têtes vont tomber, c’est sûr, après ce qui vient de se passer à la prison centrale de Nouakchott. Une mutinerie de prisonniers salafistes qui s’est soldée par la prise en otage de deux éléments de la garde nationale ! Mais surtout la « honte » pour un pouvoir qui a plié aux exigences, quoique justes, de djihadistes entrés en rébellion pour exiger la sortie de prison de quatre des leurs qui ont purgé leur peine.