Mangeons mauritanien

Article : Mangeons mauritanien
25 février 2013

Mangeons mauritanien

Crédit photo : zebsjustemoi.blogspot.com
Crédit photo : zebsjustemoi.blogspot.com

Riz au poisson, riz à la viande, couscous, Bassi* ?

Mafé, méchoui ou encore gossi *?

Il faut savoir choisir c’est l’essentiel.

Le riz au poisson, on en raffole à tout moment.

Bien préparé par les mains expertes de la bindana*

Dont le seul souci est d’entendre « hah mahla tet’yab vlana »*

Le riz à la viande, les connaisseurs vous diront que c’est aussi bon.

Au poisson ou à la viande, blanc ou rouge ?

Il faut savoir choisir, c’est l’essentiel.

Le méchoui, c’est jour de fête ou de grande réception.

Le gossi c’est signe de pauvreté et de déception.

C’est quand on ne peut pas choisir.

La nuit, le couscous a tous les privilèges.

Ne pas en manger est un sacrilège.

Rarement, on mange  autre chose pour  changer

Mais pour  la maîtresse de maison c’est un danger.

La nuit, le bassi est à l’honneur.

Pour les femmes, il a  le pouvoir de faire grossir.

Grossir, heureuse ou mauvaise perspective ?

Il faut savoir choisir c’est l’essentiel.

 

————————————————————————-

Bassi: Couscous fin, à base de mil ou de maïs qu’on mélange avec le lait. Tradition alimentaire de la Vallée et des régions de l’est. Dans les grandes villes, c’est une sorte de « gavla » (fermeture) après avoir mangé gras.

Gossi: Sorte de bouillie faite avec du riz.

M’Bindana: bonne, cuisinière.

Hah mahla tityab evlana: Littéralement: Ah, que le plat préparé par une telle est succulent.

 

Partagez