Rassurer Messeaoud…et le peuple ?

Article : Rassurer Messeaoud…et le peuple ?
31 octobre 2012

Rassurer Messeaoud…et le peuple ?

Messaoud Ould Boulkheir, président de l’Assemblée nationale de Mauritanie (crédit photo:jeuneafrique.com)

Messaoud a parlé avec le président Aziz ! C’est Messaoud qui le dit, et on ne peut que le croire. Même si cela n’ôte rien à nos appréhensions. Pourquoi maintenant et pas il y a cinq jours, quand le rais avait l’occasion de parler à tous les mauritaniens, à l’occasion de la célébration d’Id El Adha ? De deux choses l’une, soit il était très mal en point, et ne pouvait parler. Au quel cas, le président est encore dans une situation d’incapacité physique qui pousse l’opposition radicale à demander l’avis du Conseil Constitutionnel sur la vacance du pouvoir. Ou bien cet entretien téléphonique réservé seulement à Messaoud, à vingt-quatre heures d’une manifestation de la Coordination de l’opposition démocratique ((COD) a un objectif propagandiste certain. Faire casser l’élan de solidarité  « opposante » en voie de reconstruction entre la COD et la CAP (Coalition pour l’Alternance Pacifique).

Pourtant, si l’on veut vraiment analyser de plus près cet entretien qui tombe  à pic pour « sauver » le pouvoir, les premiers mots de Messaoud ne sont pas si rassurants qu’on veut le faire croire : « j’ai parlé avec le président et me suis assuré qu’il est encore en vie ». Preuve de vie, oui, mais est-il encore capable de gouverner ? Rien n’est moins sûr. L’entretien n’a duré que cinq minutes et la voix présidentielle était faible, ce qui laisse croire qu’il n’a pas encore complètement récupéré.

Autre suspicion : Messaoud dit  avoir « négocié » un contact avec Aziz depuis quelque temps par le biais du Premier ministre alors pourquoi maintenant ? On revient toujours à la même réponse : Manipulation politique.

SNEIBA

Partagez