La « sécurité » des chiffres : Ma perception d’un Atelier sur « le degré de satisfaction des utilisateurs des données budgétaires et financières »

J’étais venu ce matin (14 décembre 2017) avec l’espoir de sortir, enfin, du « flou artistique » qu’entretiennent, très souvent, et paradoxalement, la « sécurité » des chiffres et l’assurance de ceux qui les manipulent à longueur de journée. Je suis ressorti, au bout de quelques heures, avec de nouvelles interrogations. Non pas sur les questions auxquelles, il faut le reconnaître, les experts conviés par le l’Observatoire mauritanien de lutte contre la corruption (OMLCC) et le Projet de gouvernance du secteur public (PGSP) ont répondu (avec l’assurance de celui qui connait) mais sur les dysfonctionnements d’une administration qui ne manque pourtant pas de ressources … Continue reading La « sécurité » des chiffres : Ma perception d’un Atelier sur « le degré de satisfaction des utilisateurs des données budgétaires et financières »

Peshmerga : La pratique mauritanienne du journalisme « alimentaire »

En Mauritanie, le phénomène fait tâche d’huile : les journalistes peshmerga ! Ceux que j’ai pour habitude aussi d’appeler les « journulistes », nom qui, j’avoue, est loin de rendre compte de tous les aspects que revêt cette pratique du journalisme alimentaire. L’appellation « peshmerga » (en référence aux combattants kurdes) vient sans doute de cette absence de règle. Absence de formation aussi. On peut être manœuvre, boucher, ou chamelier et décider, sans crier gare, de devenir « journaliste ». Cela ne demande rien du tout: constituer un statut d’entreprise de presse, le faire légaliser et nous voilà dans un monde sans foi ni loi où … Continue reading Peshmerga : La pratique mauritanienne du journalisme « alimentaire »

Autour d’un thé : Vous avez dit augmentation des salaires ? « qu’Allah fasse les vies devant » !

La Mauritanie serait classée, dit-on, à la 146ème place des pays les plus indélicats. Là où, si tu déposes un avis, on te le vole et où tout devient œil blanc, aussitôt qu’on le voit. Au pays de la lutte contre la gabegie, à la chasse des prévaricateurs, de la recherche des fourbes et des Juda, c’est le branle bas. Surtout depuis maintenant deux semaines que des scandales éclatent quasiment de partout. La Somelec, avec la dilapidation de plus de quatre cents millions d’ouguiyas. Et ce n’est, semble-t-il, que la partie apparente d’un iceberg de plusieurs milliards. Mais c’est ça, … Continue reading Autour d’un thé : Vous avez dit augmentation des salaires ? « qu’Allah fasse les vies devant » !