Référendum : c’était bien « le vote des bêtes sauvages »

En Mauritanie, le « oui » pour les réformes constitutionnelles proposées par le président Mohamed Ould Abdel Aziz (présentées à tort comme les résultats d’un « dialogue national »), l’a remporté largement. Avec 85%, nous dit la CENI (commission électorale nationale indépendante) qui, comme le sénat que le référendum vient d’enterrer, a aussi dépassé son mandat ! Mais l’enjeu de ce référendum que l’opposition radicale (une coalition de 8 partis, de syndicats et de personnalités indépendantes) qualifie d’illégal, était ailleurs. On se demandait qui allait voter? La majortité présidentielle (une soixantaine de partis politiques) qui n’avait de discours et de mode d’action que celui … Continue reading Référendum : c’était bien « le vote des bêtes sauvages »