Critique de la raison « pire »

Pardonnez-moi d’abord cette hérésie. Pasticher la Critique de la Raison pure (en allemand, Kritik der reinen Vernunft) œuvre majeure d’Emmanuel Kant parue en 1781, en 856 pages. La comparaison s’arrête là. Lui parle de Raison, moi de déraison. Lui évoque, en connaisseur, des notions d’espace, de temps, d’analytique transcendantale, d’entendement, de dialectique, de l’Idéal de la raison pure (avec les trois preuves de l’existence de Dieu). Moi, je ne sais même pas de quoi je parle. En fait, j’ai commencé avec un projet d’écriture sur la critique de la raison « pire » en politique. Avec comme exemple la Mauritanie. Ce pays … Continue reading Critique de la raison « pire »

Gouvernement : On ne change pas une équipe qui perd !

Les Mauritaniens désespèrent de voir le président Mohamed Ould Abdel Aziz déjouer leurs pronostics depuis plus d’un an. Depuis que le mandat des députés et des maires est achevé, l’on a glosé sur la nécessité de circonscrire la crise par la formation d’un gouvernement d’union nationale destiné à impliquer l’opposition, dans ses deux composantes, dans la gestion des affaires du pays, en attendant l’organisation d’élections municipales et législatives. Cette attente a encore été plus grande, quand le président Aziz a été blessé  par balle, le 13 octobre dernier, et que la Coordination de l’opposition démocratique (COD) commençait à évoquer la … Continue reading Gouvernement : On ne change pas une équipe qui perd !

Remaniement : Il arrivera, au moment le moins attendu

Depuis que le président Mohamed Ould Abdel Aziz est en France, « pour raison de santé », le gouvernement bénéficie, lui aussi, d’une sorte de « repos biologique ». Cinq semaines sans conseil des ministres ! C’est du jamais vu dans l’histoire de la République islamique de Mauritanie. Les « ministrés » eux se frottent les mains, se disant sans doute qu’ils ne sont responsables de rien dans cette situation. Pour une fois, personne ne parle. Ni en bien, ni en mal. Un gouvernement en sursis quoi. Et il y a une forte chance qu’à son retour, le « président des pauvres » laisse ce team continuer … Continue reading Remaniement : Il arrivera, au moment le moins attendu

Renouvellement de la classe politique : Changement ou recyclage ?

En politique, l’Union pour la République (UPR), parti au pouvoir en Mauritanie, est en train de faire sienne cette célèbre sentence de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Le retour en force des caciques du pouvoir de Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya est une réalité aujourd’hui qui ne laisse rien présager de bon. Le changement tant vanté par le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz prend la forme d’un simple recyclage qui a débuté par le retour en force des hommes du système Taya dans les rouages de l’administration et maintenant aux … Continue reading Renouvellement de la classe politique : Changement ou recyclage ?

L’Ancien Régime, bouc-émissaire jusqu’à quand ?

Voilà cinq ans déjà que Maaouiya n’est plus là. Cinq longues années que la Mauritanie essaye de se sortir du bourbier dans lequel il l’a laissé après deux décennies de gouvernance sans partage. Oui, Taya, n’a pas laissé la Mauritanie dans un bon état. Oui, à son départ, le pays était au bord du précipice. Sur tous les plans (économique, politique et social). Il n’avait pas de solution lui-même pour la situation qu’il avait créée. Avec la complicité de la quasi-totalité des hommes politiques qui, aujourd’hui encore, continuent à vouer l’ancien Raïs aux gémonies. Cinq ans déjà que Taya vit … Continue reading L’Ancien Régime, bouc-émissaire jusqu’à quand ?