Mauritanie : accords et désaccords

Wallahi, l’opposition dite radicale a raison de se méfier. Je ne l’aime pas, cette opposition-là, il est vrai. Parce que fainéante, incapable, roublarde et j’en passe. Divisée, opportuniste, inconséquente, sans foi ni loi. Elle n’a pas de stratégie, non plus de stratège. Mais elle a raison. Mille fois raisons. Voici pourquoi.  L’opposition a compris, depuis le fameux Accord de Dakar, que ce pouvoir-là (le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz) n’a pas de parole. Qu’il est inutile, voire dangereux, de sceller un pacte avec lui. Le Président promet et revient sur sa parole quelques temps après. Les ministres mentent sur … Continue reading Mauritanie : accords et désaccords

Mauritanie : Que faire pour sortir de la crise ?

  Les hommes politiques mauritaniens sont d’accord sur une seule chose : l’art consommé de camper sur les mêmes positions ! Une manière pour eux d’entretenir une crise dont la victime expiatoire est le Peuple, censé être, pourtant, la finalité de toute action positive de nature à servir son bien-être. Majorité et Opposition continuent à entretenir une tension politique naturellement préjudiciable à toute action de développement. Pire, elle fait courir au pays les risques d’une instabilité dont les prémices sont bien là : un sénat qu’on ne parvient pas à renouveler, dix ans après l’élection de nos « chouyoukh¹ », une bonne … Continue reading Mauritanie : Que faire pour sortir de la crise ?

Mauritanie-Maroc : « Bolletiguement » correct mais…

¹¹ ∗∗ Bravo ! Bravo ! Bravo ! Nous avons gagné la « guerre » (médiatique) contre le Maroc. Aziz ! Aziz ! Aziz ! Cette fois, ce n’est pas Zeidan seul, l’homme au haut-parleur qui suit le président mauritanien dans toutes ses tournées à l’intérieur, qui lance ce cri triomphal par lequel la majorité nargue les oppositions « opposées » mais tous ceux qui cherchent à tirer un profit quelconque de la « reddition » du Maroc. Nous avons gagné une bataille…sans tirer un seul coup de feu. Hamid Chabatt, l’homme qui a eu le culot de dire que … Continue reading Mauritanie-Maroc : « Bolletiguement » correct mais…

Sommet de la Ligue arabe : coups gagnants pour Aziz

La force du président Aziz, c’est sa témérité. Son courage, diront ses admirateurs. Sa « folie » (des grandeurs), rétorqueront ses opposants. Qu’on l’aime ou pas, il faut reconnaître que l’homme tire un grand bénéfice de sa propension à agir. A ses collaborateurs, il dit : faites et puis on verra après ! J’étais de ceux qui pensaient qu’organiser un sommet de la Ligue arabe à Nouakchott était une folie. A plusieurs égards. Mes raisons ? Nouakchott n’est pas une ville au sens où l’entendent nos frères du Machrek et du Maghreb. Les premiers ont converti (enfoui) leurs pétrodollars en villes qui … Continue reading Sommet de la Ligue arabe : coups gagnants pour Aziz

Je persiste et signe

La Mauritanie est malade de sa classe politique. Il y a les opportunistes de la majorité mais aussi les aigris de l’opposition. Entre les deux, une minorité de patriotes qui cherchent à sauver ce qui peut encore l’être. On n’est pas condamné à rester à l’opposition mais quand on va avec le pouvoir, on ne doit pas oublier d’où l’on vient. Le justifiable n’est pas le juste tout comme l’opinion n’est pas (forcément) la vérité.

Les leaders d’IRA sortent de prison : les dessous d’une libération

La Cour suprême a prononcé ce 17 mai le verdict tant attendu. Un verdict qui met fin à l’incarcération de Biram Ould Dah Ould Abeid et Brahim Ould Bilal Ramdan, respectivement président et vice-président de l’Initiative pour la Résurgence d’un mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA), organisation non reconnue. Cette libération met fin à un emprisonnement qui, sans être le premier dans la vie des leaders d’IRA, a été considéré par bon nombre d’observateurs comme éminemment politique. L’Ambassade des Etats-unis à Nouakchott a été la première à saluer cette libération et à réaffirmer son soutien à IRA. Le motif évoqué par les … Continue reading Les leaders d’IRA sortent de prison : les dessous d’une libération

Mauritanie : l’or qui appauvrit

La fièvre de l’or est en train de retomber. Lentement mais sûrement. Laissant dans son sillage des histoires qui font pleurer ou rire. Si la ruée de l’or a fait des heureux (je n’ose parler de riches), elle a aussi provoqué la ruine ou l’appauvrissement du plus grand nombre. C’étaient des histoires que j’entendais tous les jours sans les croire. Jusqu’au jour où j’apprends celle-ci de la bouche d’un homme venu de la « Mauritanie profonde », d’une région de l’Est, pour se lancer dans l’aventure de l’or. Il s’occupait paisiblement de son troupeau de vaches, attendant l’hivernage qui approche pour pousser … Continue reading Mauritanie : l’or qui appauvrit

La fièvre de l’or s’empare des mauritaniens

En Mauritanie, personne ne parle plus de cette fichue « bolletig¹ ». La visite que le président Aziz compte mener dans la wilaya du Hodh Chargui, d’où partent généralement tous les appels « historiques », n’intéresse plus personne. Le dialogue politique (inclusif ou exclusif) est devenu une banale discussion de salon. L’actu de l’heure, celle qui est dans toutes les bouches, qui crée une effervescence telle qu’on en a jamais vu en Mauritanie est celle de l’or que des citoyens ont ramené de la zone de Tasiat où opère, depuis 2010, la société canadienne Kinross. Reportage.   Ils entendaient parler de l’or sans croire … Continue reading La fièvre de l’or s’empare des mauritaniens

Mauritanie : l’opposition embarquée, non engagée

La crise, la crise, la crise. Je sais que je me répète ou, pire, je parle d’une vérité que tout le monde connait. La Mauritanie se fourvoie. Le pouvoir le sait. Sa « majorité » (mot impropre puisqu’elle était celle du pouvoir précédent et sera celle de celui qui succédera à l’actuel) dit le contraire. Elle est dans son rôle de « soutien indéfectible » du pouvoir. Elle applaudit ses « bonnes » actions mais ne voient pas ses erreurs. Le rejet par leConseil constitutionnel de la loi organique préconisant le renouvellement du sénat en est la preuve : le « parle-et-ment » constitué majoritairement d’élus du camp … Continue reading Mauritanie : l’opposition embarquée, non engagée

Remaniement partiel en Mauritanie : pour la première fois, les erreurs se payent cash

Un remaniement inattendu mais bienvenu. Avec cinq départs : Ould Meimou (Affaires étrangères), Ould Rayess (Affaires économiques), Ba Ousmane (Éducation nationale), Ould Zein (Habitat) et Ould Jelvoun (Santé). Les ministres débarqués ont ceci de commun : leurs départements plient sous les scandales À l’éducation nationale, la manifestation d’hier, sévèrement réprimée par les forces de l’ordre, a été la goutte qui a fait déborder le vase. Une équipe scolaire (école Nessiba 1) a raté le tournoi de football organisé par la chaîne de télévision qatari « Jim » parce qu’au ministère des fonctionnaires véreux ont cherché, semble-t-il, à soustraire 33000 dollars à cette … Continue reading Remaniement partiel en Mauritanie : pour la première fois, les erreurs se payent cash